Fermer
04
03
2011

Notre podologue, Philippe Prido vous exposait hier les causes d’une périostite. Voici aujourd’hui quelques pistes pour son traitement, sachant que cela ne peut en rien s’assimiler à un diagnostic et la consultation vers un professionnel de santé Médecin du sport kiné ou podologue  s’impose toujours en cas de persistances de signes cliniques avérés.

Les traitements d’une périostite

Les moyens curatifs

  • Le repos sportif d’une quinzaine de jours dans les formes récentes, et jusqu’à un ou deux mois dans les formes rebelles est difficile à faire admettre mais doit être exigé. Il reste, en effet, la base de la cicatrisation tissulaire

L’entraînement ne sera repris qu’après disparition complète de la douleur et de façon progressive (sous peine de récidive et donc de saison compromise)

  • Le traitement médical par : Agent physique : le froid sous forme d’application (massage) local, biquotidien, s’avérera efficace pour les formes récentes
  • Les anti-inflammatoires : en application locale (pommade) lors des crises aiguës

Dans ce cadre thérapeutique, il peut être intéressant d’y intégrer une contention simple (pour quarante huit heures et renouvelée pendant dix jours). Son mode d’action est très hypothétique, pourtant bien des sportifs de haut niveau l’ont adopté.

  • La kinésithérapie, elle, représentera en l’occurrence une technique d’appoint à visée vasculaire et décontracturante. Elle sera centrée sur des étirements très progressifs des muscles douloureux; puis des exercices correctifs segmentaires visant à éviter les disharmonies gestuelles du sport incriminé ou des massages (en force) sur la zone douloureuse
  • Le podologue a un rôle très important à jouer, dans le sens ou il sera là pour établir un diagnostic sur les troubles posturaux du patient en statique et une analyse de la marche et de la foulée sur tapis de course ou sur le terrain quand cela est possible. Une fois le trouble statique  et dynamique analysé grâce à une captation d’images vidéos permettant de décomposer le mouvement, il réalisera des orthèses plantaires thermoformées au pied du patient permettant de compenser les carences d un geste sportif  et permettant de relaxer  la foulée et améliorer  les appuis
  • - La chirurgie quant à elle, pourra être envisagée dans les formes récidivantes chroniques

Les moyens préventifs

Enfin, la prévention reste un moyen simple et de bon sens et certainement le plus efficace pour éviter les facteurs de risque :

  • La correction systématique de tous troubles statique du pied par orthèse plantaire
  • La prudence concernant la pratique du sport sur des points techniques (échauffement, assouplissements, foulées)
  • L’équipement : chaussage de qualité
  • Le terrain : préférer les sols souples

En conséquence, c’est une fonction d’hygiéniste de la santé, que doit s’efforcer de remplir l’ensemble du « staff médical » (médecins du sport, podologues, kinés) auprès des entraîneurs, des athlètes et des simples pratiquants du running de loisir.

J’espère que ceux qui souffrent de périostite ont pu trouver quelques réponses grâce à ce dossier spécial. N’hésitez pas à nous poser vos questions par commentaires si vous souhaitez avoir des précisions.

  • Ces articles arrivent à point nommé ! je sors justement de périostite.
    Pour la reprise, du fait des vibrations, je sais qu’il vaut mieux éviter le bitume (trop dur) et autant que possible faire varier les appuis (donc trail typiquement).
    En revanche, quid du tartan (matière des pistes sur les stades) ? Est-ce une bonne surface pour reprendre tranquillement suite à une périostite ?

  • je pense que le tartan n est pas contre indiqué mmeme si il reste une surface dure mais legerement élastique
    le terrain meuble doit etre une priorité pour eviter les accoups et des chaussures et semelles permettant l amortissement de l onde de choc sont à privilégier mais pensez que vos chaussures peuvent avoir aussi été la cause de vos tracas .il faut en effet des chaussures amortissantes au poi nt d impact mais stables des l attaque du talon au sol
    bonne reprise

  • Bonjour, je pratique la course a pieds.
    Comme l année dernière a la mm époque je sens une légère douleur sur la face interne de mon tibia droit. Une période de repos avait été nécessaire mais très délicate a gérer psychologiquement. Si je dois a nouveau respecter un repos y a t il qd même certains sports que je peux pratiquer? VTT, musculation etc.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  • si cet article vous a plus sachez que je vais essayer d eclairer les lumieres sur d autres pathologies concernant le membre inferieur sollicité pendant la pratique de la course à pied

  • Au plaisir de lire ces articles, ils permettent de mieux comprendre et écouter notre corps.
    La natation est elle autorisée en cas de périostite?

  • Pour ma part, je souffrais de périostite chronique. je porte maintenant des semelles et des manchons de compressions, et depuis je n’ai plus aucun problème.

  • la natation n est pas contre indiquee car en tant que sport porté les impacts ne sont pas présents

  • pour repondre à thomas certains sports peuvent etre pratiqués il faudra eviter tous les sports d impacts et ceux sollicitants les muscles de la loge antérieure de la jambe

  • bonjour cette annee j’ ai eu une périostite tibiale courant les mois de nov à fevrier. suis alle chez le doc qui m’a envoye chez le kine et le podologue.
    depuis ce temps tout allé bien sauf depuis un mois ou j’ai repris un entrainement intensif pour preparer les templiers en trail 71 kms
    actuellement je n’ai pas couru depuis une semaine c’est deja long car j’ai un planning d’entrainement qui m’impose 4 sorties/semaine avec les longs parcours (entre 4 et 6 heures) le we.
    quelle est la meilleure solution actuellement : interrompre tout simplement mon entrainement ou courir coute que coute afin de le finaliser et aller à millau ?

  • bonjour après le marathon de la rochelle 2010, j’ai arreté 1mois la cap puis quand j’ai repris pour preparer le marathon du mt st michel , j’ai preparé mon entrainement comme un c….en effet je me sentais bien et lors des deux premières semaines d’entarienement/8 j’ai fait 130kms bilan j’ai une periostite au deux tibias depuis mai, malgré 2mois 1/2 d’arrêt je reprends juste etje ressent des douleurs malgré semelles et chaussures neuves, bilan je deprime je ne sais plus quoi faire, j’espère pouvoir reprendre un jour le départ d’un 42km195 .
    j’envisage l’opération pouvez vous m’aider merci

  • Réponse de Philippe, podologue, pour Alain :
    Le choix d un entrainement intensif a sans doute été le déclenchement de la
    périostite pathologie difficile car elle demande patience et abstinence
    sportive ce qui est tres mal vécu chez quelqu’un qui s entraine
    réguliérement pour de courses longues
    Dans un premier temps je crois et cela valoir pour tous qu’ il faut opter
    pour la regle des 3R
    L’entrainement doit etre raisonnable raisonné et régulier .Le sur
    entrainement n est jamais bon et à titre personnel je prépare un marathon de
    maniére progressive et sans trop dépasser la distance d’un semi
    Il existe sur le net et ailleurs suffisamment de plans d entrainements qui
    permettent de se préparer sans tomber dans l exces de préparation
    Ceci etant dit je pense que pour la périostite la période d arret et d
    entrainements courts doit se prolonger avant de vouloir s’aligner sur un
    42.195 .Il existe des traitements d’appoints voir article publié sur ce
    sujet il y a qq mois sur u-run
    L’ opération peut s’envisager mais ne doit pas s’imposer en premiere
    intention

  • Bonjour,
    j’ai une périostite interne bilatérale depuis bientot 10 ans et impossible de m’en débarrasser… J’ai tenté la mésothérapie, la kiné, les ondes de chocs et depuis un mois les semelles orthopédiques, mais rien n’y fait… Je désespère. Le podologue qui a réalisé les semelles les a faites en position statique sans analyser ma foulée. Le rproblème est que je ne sais pas vers quel professionnel me tourner. Je pense qu’il s’agit d’un problème que tous les podologues ne sont pas à même de corriger. Connaissez vous des spécialistes de la question dans l’est de la France (Nancy)? Dans quels cas peut on, selon vous envisager une opération? Y a t’il des spécialistes?

    Merci par avance de vos réponses et de vos précieux conseils.

  • Bonjour Alexandre, Philippe Prido, podologue, vous répond « est il sur que c est une periostite tibiale , un syndrome de loge peut en etre la
    cause aussi … » Nous vous envoyons le nom d’un podologue près de chez vous par email.

  • Bonjour,je recherche également un podologue sur Nancy « sensible » aux pb associés au running. Merci d’avance

  • Bonjour,
    diplomé podologue, actuellement etudiant en kinesithérapie, j’aimerai réaliser un mémoire consacré à la périostite tibiale, ds le but de réaliser une étude associant podologie et kinésithérapie, auriez vous quelques pistes , conseils à me proposer, afin d’orienter mes recherches. Par avance merci

  • Bonjour,
    Préparant de grandes compétition dans les mois à venir en handisport, je cours du 400 et j’ai des périostites tibiales internes aux deux jambes. Pendant deux mois je n’ai eu quasi pas mal. J’ai pu voir médecin généralistes, kiné, podologue, et aucune avancée.

    Quand vous parlez d’intervention chirurgicale de quoi s’agit-il? où se pratiquent-elle? combien de temps après l’intervention l’entraînement peut-il être repris?

    sportivement,

    Tim

  • Bonjour, j’ai actuellement quelques douleurs au tibia depuis 3-4 jours.
    Les douleurs surviennent avant de courir et parfois en courant.
    Je passe un examen dans 10 jours (100 m (course), 800 m (course), saut en hauteur, natation, lancer de poids.
    Que me conseiller vous pour calmer ces douleurs (car je ne sait pas encore ce que c’est ..)
    Merci par avance de votre aide.
    Serge

  • Est-ce possible que la périostite soit côté externe de la jambe et oui des fois c’est à l’arrière où le mollet?

    merci!

  • Mm question que Ghislaine Merci

  • Je suis Sauteur en hauteur et j’ai une bonne douleur aux périoste, n’acceptant pas d’avoir mal, je n’ai rien dit et au bout de deux mois j’ai vraiment beaucoup de mal à courir en entrainement sur des haies ou en saut, j’en ai meme mal quand je promene mon chien quand il tire, ou quand je monte les escaliers j’ai essayé un peu de glace, mais je doit mal m’y prendre les étirements me soulage sur le moment, mais la douleur reprend, dois-je consulter??

  • je suis chasseur, je mets des bottes et je voudrai savoir si cela peut causer uer periostite car depuis une semaine j’ai une douleur à ce niveau

    merci d’avance

  • Après 2 mois de soins (Kiné, semelles ortho et repos) je voyais enfin la fin de ma périostite. Cependant, malgré les soins, la douleur avait tendance à revenir.
    Je me suis rendu dans un magasin spécialisé dans le running afin de prendre quelques conseils concernant mes chaussures. Tout de suite, le conseillé m’a dit que le problème était lié à mes chaussures pas adaptées à mon poids.
    Un peu hésitant, j’ai acheté de nouvelles chaussures suivant les conseils du vendeur. Le lendemain matin, j’ai fait une petite sortie et… miracle plus de douleur !
    Je dois faire des sorties plus longues avant de crier victoire, mais le changement est flagrant.
    Je redécouvre le plaisir de courir !

  • Bonjour,
    j’ai commencé l’athlétisme l’année dernière, ayant pris une immense passion je m’entraîne du mardi au samedi et je pratique uniquement du sprint, donc je court très souvent sur du sol dur. J’ai déjà eu des périostites l’année dernière qui m’ont été très douloureuses.
    Je voudrai savoir quelles sont les pré-cotions à prendre étant donné que j’en est de nouveau cette année. (Remarque: toujours en hiver, le moment ou la piste est la plus dure).
    Je n’arrive pas à supporter les soins « Barbare » en force, et la diminution ou l’arrêt des entraînements. Je voudrai donc savoir qu’elle est la méilleure solution dans mes conditions ?

  • Bonjour,
    je suis assez desespérée je fais du basket depuis toujours, j’ai des periostites depuis une bonne dizaine d’année… j’ai deja essayé, l’arret du sport, les semelles ortho (4/5paires avec differents podologues), la kiné, la mesothérapie, j’ai consulté bons nombres de medecins du sport, biensur on arrive a me soulager ponctuellement mais des que je reprends mon activité, je supporte, masse avec des cremes, et glace jusqu’a ne plus en pouvoir. On ma conseillé d’arreter quelques mois (une saison complète) parce que mes periostites tibiales etaient recidivantes… mais quelques semaines apres toujours au même stade. L’IRM avait confirmé la periostite… bref un conseil ?

  • Bonjour,
    Comme beaucoup d’autres personnes j’ai aussi des périostites (depuis 1991). Contrairement à ce que j’ai pu lire, les miennes sont plutôt localisées sur la face externes des tibias. Il est aussi vrai que je ne coure pas. J’ai fait de la gymnastique artistique pendant plus de 15 ans et je monte aujourd’hui à cheval. c’est donc désormais à ce moment là que je déclenche les périostites. J’ai essayé des étriers articulés qui, en plus de protéger le dos du cheval, ont pour but de limiter les vibrations chez le cavalier. Mais c’est encore pire.
    Avez vous des conseils ?

Laissez un commentaire :

Votre commentaire :

RSS