Fermer
07
10
2013

viande

En France la consommation de viande rouge concerne principalement la viande de bœuf. Ces derniers temps elle a beaucoup été décriée voir accusée d’être dangereuse pour les sportifs.

Il est temps de tordre le cou aux idées reçues !

 

 

Des morceaux maigres

Sa teneur matière grasse et en particulier en acides gras saturés est jugée trop élevée. Or on trouve de nombreux morceaux de bœuf maigres : rumsteck (2,5% de MG), faux filet, onglet, tende de tranche, gîte…De plus, le gras est facilement perceptible, il suffit donc de choisir une pièce qui en contient peu ou de le retirer quand cela est possible. Enfin, c’est une des viandes la moins riche en cholestérol (moins de 60 mg pour 100 g). C’est plutôt son accompagnement qui apporte de la matière grasse…

 

Une viande « propre »

Autre accusation : la viande rouge apporte des toxines ! Une toxine est un organisme vivant qui se développe dans certaines conditions et dont la consommation peut se révéler toxique. Cependant une viande fraiche conservée entre 0° et 2° n’a aucune raison de contenir des toxines ! En cas de doute la cuire à point peut détruire les éventuelles bactéries…

 

Une viande digeste

La viande rouge à pied égal avec les viandes blanches et les poissons est vectrice d’acidité du fait de sa composition en protéines. Cependant une portion raisonnable (150 g) accompagnée d’aliments alcalinisant (fruits, légumes, pomme de terre, laitages…) n’aura aucun impact négatif sur votre organisme à ce niveau.

 

La viande rouge : une mine de bienfaits pour tous !

La viande rouge contient de nombreuses qualités dont il serait bien dommage de s’en passer :

> Des protéines de bonne qualité. Elle en contient de 18 à 25 g pour 100g qui de plus sont de hautes valeurs biologiques (elles apportent en bonne proportion les acides aminés indispensables pour la construction et la contraction musculaire et que nous sommes incapables de synthétiser). Une portion peut contribuer à couvrir une bonne partie de nos besoins.

> C’est une source très intéressante en fer. Celui-ci est présent en bonne quantité et est bien assimilé (25% à 30% contre 10 à 15% pour le fer végétal). Transporteur d’oxygène dans les muscles, une insuffisance d’apport en fer peut générer fatigue, baisse des performances physiques mais aussi intellectuelles.

> Le zinc et le sélénium sont aussi des minéraux très importants pour la forme (croissance, antioxydants…), la viande rouge et plus généralement les viandes en sont les meilleures sources alimentaires.

> Des vitamines du groupe B : B3, B6 et B12 qui participent à de nombreuses réactions métaboliques au sein du corps humain en particulier pour la synthèse, l’utilisation et le transport de l’énergie aux muscles.

 

Qu’elle soit cuite, crue, braisé ou mijotée n’hésitez pas à la mettre au menu deux ou trois fois dans la semaine !

 

Florence Rébeillé – Consultante Nutritionniste pour u-Run

  • Il faut juste ne pas en abuser, comme pour tout ! :)

  • En plus de la cuisson, la congélation de la viande tue certain parasites comme celui de la toxoplasmose… Un mode de conservation récent qui a diminué les risques. Donc avec une bonne méthode de conservation et un bon mode de cuisson la viande rouge peut être consommée sans aucun danger!

Laissez un commentaire :

Votre commentaire :

RSS
chaussures running pas cher Fermer