Fermer
09
08
2011

Notre article publié hier sur les américains qui se font arracher les ongles en prévention, pour ne pas en être incommodé lors de trails ou de leurs entrainements vous a fait beaucoup réagir. Pour vous c’est une mutilation. Notre podologue expert, Philippe Prido, lui même traileur, nous a fait part de son avis. Il nous a dit « « Ceci est à mon avis à proscrire, on se trouve devant un phénomène de mode barbare et sans fondement. Les ongles sont indispensables pour avoir des sensations sur l’environnement qui nous entoure. Ils participent aussi à conférer de meilleurs appuis. Le « Podologue» qui officie est américain. En France nous n’avons à ce jour aucune autorisation de pratiquer la micro chirurgie sous anesthésie locale, la législation ne nous le permet pas. Seuls les chirurgiens peuvent pratiquer un tel acte. »

Aujourd’hui, Philippe a souhaité nous en dire plus sur les ongles qui tombent et qui cassent et les soins à leur apporter.

Tout d abord voila ce qu’il faut savoir sur l’ongle.

Structure

L’ongle comprend:

- La Matrice
La matrice est la zone qui produit les cellules de l’ongle de manière ordonnée  et plane. Elle se fixe sous les tissus à la base de la phalange, dernière phalange de chaque doigt et orteil; elle est libre au milieu et fixée sur les côtés seulement.

- Le Lit de l’ongle
Le lit de l’ongle est plat longitudinalement; il est de couleur rosée. A sa surface, il présente des stries longitudinales. Le lit de l’ongle est très innervé et très vascularisé ce qui lui confère une sensibilité particulière  et nous permet  d’avoir des sensations très fines. En effet les capteurs emprisonnés dans les couches de l’épiderme s’appuient sur cette surface rigide et par réaction donne des informations très précises. C’est ce qu’on appelle la sensibilité épicritique .

-La Lame ou Tablette  unguéale
Elle est constituée de kératine dure. Elle durcit aussi avec les traumatismes et l’âge.

Elle comprend 3 parties :

La racine

Partie molle, flexible et élastique, avec une épaisseur qui a tendance à augmenter de la partie antérieure vers l’avant.

Le corps ou limbe

C’est la partie visible de l’ongle. Il est partagé en trois parties :
- La lunule est blanchâtre, cependant elle possède une moindre rigidité que le reste de la plaque unguéale ; sa limite antérieure est convexe vers l’avant .
- La plaque unguéale correspond à la partie visible ; elle est rectangulaire et pratiquement rectiligne dans le sens longitudinal, et convexe vers le haut dans le sens transversal; elle est translucide, de couleur rosée, et plutôt rigide; sa face profonde est adhérente au lit de l’ongle via des crêtes et des sillons longitudinaux.

Le bord libre est la partie la plus extrême  de l’ongle, non adhérent à l’épiderme sa couleur est blanche. Il est translucide et rigide quand il est sain . Il n’est plus vascularisé et innervé: c’est pour cette raison qu’il peut être coupé  sans douleur.

– L’Eponychium

Il est formé de l’épiderme dorsal du doigt: c’est le bourrelet. Il se situe à l’avant et sur les cotés.

– La Cuticule
C’est l’expansion de la couche cornée sur la lame unguéale.

Un ongle sain  va casser parce qu’il est soumis à un traumatisme violent ou à des microtraumatismes répétés (runner ou femme portant des chaussures hautes et serrées). Il s’en suit qu’il y a une rupture de croissance à l’impact dans le cas d’un trauma unique et souvent un durcissement avec des stries longitudinales pour des ongles soumis aux microtraumatismes.

Un  ongle va tomber lorsque il y aura un hématome sous unguéal. Il va  alors se  décoller de son support  et si l’ongle n’est plus vascularisé il tombe faute d’être  nourri.

L’ongle réclame des soins réguliers et une attention toute particulière. Il ne doit pas être négligé surtout chez ceux qui vont solliciter leurs pieds de manière intensive.

Je ne donnerai ici que quelques conseils d’usage j’aborderai les pathologies et les traitements  dans un article à venir.

L’ongle doit être coupé régulièrement, il pousse d’un mm par mois et donc il faut à peu près   un an pour qu’il se renouvelle intégralement.

On ne part faire une course longue sans avoir regardé la longueur et l’état de ses ongles. Un ongle trop long peut se casser de manière anarchique pénétrer dans l orteil voisin ou même s’incarner car la sudation liée à l’effort va ramollir les tissus périphériques et la lame unguéale se logera encore mieux dans les sillons provoquant un douloureux ongle incarné.

La coupe dite au carré  s’apparente plus à suivre le bord libre de part en part de l’orteil mais ne signifie pas qu’il faut faire un carré parfait…

L’examen minutieux de la couleur et de la forme des ongles est très important car en cas de doute la consultation d’un podologue s’avérera utile pour éviter une évolution compliquée d’une éventuelle pathologie.

  • Merci pour tous vos renseignements , mon Époux a certainement une périossité nous allons consulté .
    Pouvez vous parler des ongles qui se dédoubles parfois jusqu’a la moitiee de l’ongle, et qui ont des striures dans le sens de la longueur , et de bosses qui se suivent à intervals irréguliers perpendiculaire aux striures .
    Un grand merci .
    Clid

  • Je sais qu’un ongle peut tomber mais pas à cause d’un hématome sous unguéal. Serait-il possible de savoir pourquoi?

  • Demande de renseignement…

    J’ai les deux gros orteils qui sont touche, ils ont enfles et sont douloureux. Depuis quelques temps les ongles se decolle a ma basé j’ai l’impression qu’il vont tombes…

    Je ne sais pas trop ce que c’est et je ne sais qui je doit consulte ma podologue est depasser…

  • Bonjour,

    J’ai commencé à courir il y a moins de 2 mois. Mes orteils ont eu plusieurs ampoules assez consequentes, notamment le plus proche du gros orteil, et sur chaque pied. Malgré les protections type comfeel et le changement de chaussures (une pointure au dessus) l’ongle est tombé ce matin, et toute la peau autour est venue avec.

    Que faire? Et surtout qui consulter? Est ce déja arrivé à l’un de vous? Est ce que l’ongle repousse?

    Merci

  • suite à un accident de circulation à moto, l’ongle de mon majeur gauche est totalement sorti (même celui situé sous la peau de la phalange). A la minute qui a suivi l’accident, il etait tout gris.
    L’ongle a du etre arraché avec une partie du support de l’ongle mais également un bout du doigt. Tout cela sans anesthésie. Deux semaines plus tard le doigt commence à se reformer. Est ce une chance que l’ongle repousse ? un petit bout de moins d’0mm est visible ds le coin de ce qui était la cuticule droite. Ai-je encore une chance de voir cet ongle ?

Laissez un commentaire :

Votre commentaire :

RSS
chaussures running pas cher Fermer